Histoire des pompiers et présentation de la Sécurité Civile en France

155 votes : 4.1

Présentation de la sécurité civile française


Au sein de la Sécurité Civile française, ce sont 250 000 sapeurs-pompiers qui interviennent pour des missions de secours, mais aussi en cas de gestion de crise partout en France. S'ils interviennent sur le territoire national, ils peuvent aussi agir à l'étranger en renfort des forces en présence.
 
La Sécurité civile française représente tout un réseau solidaire et ce service public s'attache à travailler au plus près de la population. Si l'action est au cœur des missions de la Sécurité civile française, elle organise également des programmes de formation pour former les publics et élabore des guides pédagogiques. Des plans de secours mis en place permettront, face à une catastrophe ou crise majeure, de faire face et de limiter les effets sur la population.
C'est au Ministre de l'Intérieur que revient la charge de la sécurité civile. La structure centrale qu'est la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC) a un rôle d'organisation et de coordination en cas de crise et gère les secours sur le plan national. Elle s'occupe aussi de prévention (risques naturels, risques technologiques, formation, préparation stratégique des secours).
 
Si les Sapeurs-Pompiers, qu'ils soient professionnels ou volontaires, assurent la plupart des missions, interviennent aussi les sapeurs-sauveteurs et les personnels des services de l'État qui travaillent pour assurer la sécurité civile nationale : les militaires des armées et de ceux de la gendarmerie, les agents de la Police Nationale, les agents des collectivités territoriales ou encore des personnels exerçant des missions de sécurité auprès des populations, ainsi que les réservistes de la Sécurité Civile.
​​

Histoire et présentation (Sécurité Civile et Pompiers)

 

Débuts de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France (FNSPF)

 
Tout commence avec Charles-Auguste Michel, un capitaine du corps de Vailly (Aisne) vers la fin du 19e siècle, et plus précisément le 18 septembre 1881, avec le rassemblement de 93 officiers SP issus de 18 départements français. L'objectif visé, et, en quelque sorte, la devise de ce groupe, est de s'unir pour être plus fort.
 
C'est le 17 septembre 1882 que naitra plus concrètement à Reims, la Fédération nationale des Officiers et Sous-officiers Sapeurs-Pompiers de France et d'Algérie, puis elle devient la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers au 21 juillet 1907. C'est en 1997 qu'elle prend l'appellation que l'on connait aujourd'hui : Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France ou FNSPF.
 
Très tôt, la Fédération est active et met en place des mesures politiques (mise en place d'une taxe sur les compagnies d'assurances pour la lutte contre les incendies, congrès annuels pour la profession permettant des rencontres, des études, des débats…).
 
La création d'un journal intitulé le Courrier officiel de la Fédération, remplacé ensuite par un bimensuel intitulé Le Sapeur-Pompier, puis un mensuel (Le Sapeur-Pompier magazine) permet à la fédération d'informer en tous points ses adhérents. Depuis mars 2011, le magazine a été rebaptisé : Sapeur-Pompiers de France.
 

La Fédération pendant les deux guerres mondiales


Si l'évolution structurelle de la Fédération a connu un ralentissement du fait de la situation mondiale de 1914 puis de 1945, les pompiers ne sont pas restés inactifs pour autant et la Fédération a d'ailleurs été citée à l'ordre de la Nation pour son action et celle de ses membres lors de la Seconde Guerre Mondiale.
 
Elle ne reste pas inactive toutefois dans son évolution et, avec le décret de 1925, opère une réorganisation au sein des communes dans les corps de SP. Auparavant armés, les sapeurs-pompiers prennent un statut commun de civils. C'est à la même époque qu'elle va créer un service médical qui a été maintenu jusqu'à aujourd'hui où il porte le nom de SSSM (Service de Santé et de Secours Médical).
 
Dans l'entre-deux guerres et plus spécifiquement entre 1925 et 1938, les adhérents de la Fédération sont passés de 125 000 membres à 178 000.
 
Un groupe de défense sera constitué à l'Assemblée nationale avec 300 députés, rendant obligatoire la départementalisation des services d'incendie et de secours.

Pierre Collinet et la modification des statuts de la Fédération en 1948

 
Les congrès de la Fédération ne se passent plus désormais exclusivement sur Paris, mais aussi en province et le Commandant Pierre Collinet, élu président de la Fédération depuis 1948, opère quelques modifications des statuts de la Fédération.
 
Un décret de 1955 instaure les Services Départementaux d'Incendie et de Secours (SDIS) : ce sont des établissements publics ouverts dans les départements français.
 
En amont des lois de 1996 relatives au volontariat et aux services d'incendie et de secours, un livre blanc est publié par la Fédération et fait déjà beaucoup parler de lui. De nombreux travaux effectués par la FNSPF seront à l'origine de cette évolution au sein des corps des sapeurs-pompiers.

securite civile

En 1976 : présidence du Colonel Sibué

 
Le Colonel Sibué devient président de la Fédération des sapeurs-pompiers en 1976 et modernise l'ensemble de l'organisation tout en faisant adopter un nouveau règlement intérieur, entre autres, avec la conception d'un logo plus jeune et la création d'un insigne pour les JSP.
 
Entre 1977 et 1987, la Fédération passera de 146 500 membres à 190 000 membres actifs. Une école nationale pour les Sapeurs-Pompiers voit le jour à la même période. Le décret du 7 mars 1953 se voit donc profondément modifié.
 

La Fédération des années 90, sous la présidence du Colonel Janvier

 
Le Colonel Janvier met en place de nouvelles réformes, d'abord controversées, car prises sans concertation. Après les manifestations de décembre 1990, des changements consentis en communs avec les personnes concernées assurent la protection sociale pour les SP volontaires ainsi que la mise en place d'une sous-direction avec des Sapeurs-Pompiers.
 
On accentue également la dimension sociale de la Fédération des Sapeurs-Pompiers en créant l’Union d’économie sociale (UES) réunissant quatre structures ; la FNSPF, l’Œuvre des pupilles, la Mutuelle nationale des Sapeurs-Pompiers et la Caisse nationale de secours. Ces quatre structures ont réuni leurs bureaux au sein de la Maison des Sapeurs-Pompiers.
​​

La « Maison des Sapeurs-Pompiers »

 
C'est le Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve qui inaugure, en juin 2015, la « Maison des Sapeurs-pompiers de France » sous sa forme rénovée.
 
Elle est, en fait, sise dans un immeuble du 11ᵉ arrondissement de Paris dont fit l'acquisition le président de la Fédération en 2000. Le but étant de construire une Maison des Sapeurs-Pompiers de France où l'on pourrait transmettre les valeurs profondes – altruisme, courage, sens de l'engagement, solidarité – des pères fondateurs.
 
La Fédération poursuit ainsi sa mission de relais entre ce qu'il se passe sur le terrain et l'administration. Elle analyse et fait des propositions pour l'amélioration de la protection des citoyens et constitue une véritable plateforme de rencontres qui dynamise l'ensemble des corps de Sapeurs-Pompiers.
 
DEVENEZ POMPIER PROFESSIONNEL
​Complétez les champs ci-dessous pour recevoir des informations sur le concours de Caporal de Sapeur Pompier Professionnel.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, consultez cette page.