Devenir Capitaine de Sapeur-Pompiers professionnels (SPP)

101 votes : 4.2
Titulaire d’un diplôme Bac+3 ou équivalent, vous rêvez de devenir sapeur-pompier professionnel ? Vous pouvez vous présenter au concours pour devenir Capitaine Sapeur-Pompier ! Le concours est ouvert à toute personne qui a la vocation et qui présente des aptitudes pour le commandement opérationnel et technique, qu'elle soit déjà intégrée dans le corps des sapeurs-pompiers (concours interne) ou issue du secteur privé (concours externe).
 

Comment devenir Capitaine de Sapeur-Pompiers ?

 
Au sein du cadre d'emplois des officiers de Sapeurs-Pompiers Professionnels, le Capitaine de Sapeur-Pompiers appartient à la catégorie A. Comme les autres Sapeurs-Pompiers Professionnels (SPP), c'est un fonctionnaire de la Fonction publique territoriale qui peut accéder au métier après avoir réussi le concours correspondant.
 
Exerçant dans un Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS), le Capitaine effectue de nombreuses missions comme la prévention et la lutte contre les incendies, les accidents courants, la prévention et le secours lors des sinistres et catastrophes ou encore la prévention des risques technologiques ou naturels.
 
Le Capitaine de Sapeurs-Pompiers dispose des compétences pour coordonner diverses opérations au sein du SDIS ; il dirige une équipe et rend compte auprès de sa hiérarchie (directeurs départementaux des services d'incendie et de secours). Le Capitaine peut exercer plus précisément comme chef de colonne, chef de centre de secours ou de centre de secours principal, mais il peut aussi exercer comme chef de service au sein d'un centre ou d’une direction.
 
Toute personne souhaitant exercer comme Sapeur-Pompier Professionnel, au grade de Capitaine, doit passer un concours externe – s'il est issu du privé – ou un concours interne s’il appartient déjà au corps des pompiers.
 
Pour présenter le concours externe, il faut avoir un niveau Bac + 3 et présenter les conditions requises, notamment une très bonne condition physique. Il n'y a pas de limite d'âge et la fonction est ouverte aux hommes comme aux femmes qui répondent aux critères de sélection. La réussite au concours permet ensuite d'accéder à une formation interne. Il faut préparer le concours avec soin, ce qui est possible pour un jeune issu de la formation initiale, comme pour un adulte qui souhaite exercer dans les SPP par la voie de la reconversion professionnelle.
 
Le Capitaine de sapeur-pompier pourra faire carrière grâce à l'avancement par échelon et par grade. Sa rémunération sera revue systématiquement sur la base de la grille indiciaire qui permet d'évoluer rapidement dans le métier pour toute personne qui a la vocation.
 

Les missions du Capitaine de Sapeur-Pompiers

 
Véritable coordinateur des opérations, le Capitaine de Sapeur-Pompiers peut aussi, selon ses qualifications, diriger un SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours), prenant en charges les personnels de ce service et s'occupant de la gestion des moyens à mettre en œuvre dans les opérations qu'il mène. Il rend alors compte au Directeur départemental des SDIS.
 
Parmi ses missions, le Capitaine peut ainsi diriger jusqu'à 30 à 50 SPP selon les cas et la structure où il exerce. Et il peut également diriger des services spécialisés comme des services supports en état-major.
 
Ses autres missions seront notamment :
 
  • Le commandement et l'organisation des personnels et des moyens lors d'opérations de secours d'envergure ;
  • La représentation des services auprès des élus et partenaires locaux, départementaux.
 
Les missions d'un Capitaine de sapeur-pompier peuvent cependant varier selon le poste occupé :
 
  • S'il est directeur départemental des SDIS, il s'occupe du bon fonctionnement technique, opérationnel et administratif des SDIS et dispose aussi d’une mission de conseil auprès du président du conseil d'administration et du préfet. Il a la charge des actions de prévention ainsi que la coordination des centres de secours (qu'ils soient communaux ou intercommunaux).
 
  • S'il est chef de groupement, il s'occupe d'établir une politique territoriale, coordonne et anime les activités des centres de secours sur une partie du département.
 
  • S'il est le chef d'un centre d'incendie et de secours, il gère les ressources et s'occupe de l'animation de ses équipes. Il doit toujours veiller au bon fonctionnement opérationnel des moyens d'intervention d'un centre de secours.
 
  • S’il est chef de colonne, il s'occupe par définition d'une colonne (soit 8 à 13 engins d'incendie) ; il en commande l'opérationnalité et dirige les opérations pendant une intervention de secours jusqu'à l'arrivée du chef de site.
 
  • S’il est chef de site, il commande toutes les opérations de secours qui nécessitent la mise en place d'un minimum de 2 colonnes. Il occupe alors un poste de commandement sur le site.
 
Quel que soit le poste occupé, le Capitaine est décisionnaire et a les compétences techniques et managériales pour mener les projets au sein d'un corps de SPP.
  Capitaine de Sapeur-Pompiers

Les effectifs

 
Selon les chiffres clés extrait du document, "Les statistiques des services d'incendie et de secours - Édition 2021", il y avait en France 251 900 pompiers en 2020, toutes catégories confondues : 
Les femmes représentent environ 1 pompier sur 6 et 19 % des effectifs de sapeurs-pompiers civils.

Selon des statistiques de la Sécurité Civile datant de 2011, parmi ces effectifs, le grade de Capitaine concernait à l’époque :
 
  • 1 525 chez les sapeurs-pompiers professionnels ;
  • 741 chez les sapeurs-pompiers volontaires intégrés ;
  • 13 chez les sapeurs-pompiers volontaires non intégrés.

Tenue et équipements du Capitaine de Sapeur-Pompiers

 
Le Capitaine de Sapeur-Pompiers porte différentes tenues selon le type de missions qu'il exerce. En intervention, avec son équipe, il porte une tenue de protection. En dehors de ces cas, il porte la tenue habituelle ou encore une tenue spéciale pour les cérémonies officielles avec l'insigne lié à son grade.
 

La tenue du Capitaine Sapeur-Pompier

 
Dans un centre de secours, les Sapeurs-Pompiers Professionnels (hommes et femmes) portent un pantalon bleu foncé, un polo assorti portant le logo des sapeurs-pompiers (en rouge) et des chaussures de type rangers.
Pour intervenir sur des zones à risques et des lieux d'incendies, ils portent obligatoirement une combinaison de protection, un casque, un appareil respiratoire et des gants, l'ensemble constituant les EPI (Équipements de Protection Individuelle) auxquels tous les pompiers sont formés à l'utilisation.
Les tenues des sapeurs-pompiers mais aussi les insignes et attributs sont strictement réglementés par arrêté du 8 avril 2015, modifié par arrêté du 7 avril 2017.
 

Les équipements du Capitaine Sapeur-Pompier

 
Le Capitaine de Sapeur-Pompiers est chargé de veiller au bon fonctionnement opérationnel du centre d'incendie et de secours et notamment au bon état de fonctionnement du matériel et des véhicules.
 
Plusieurs types de véhicules peuvent être utilisés dans les SDIS :
 
  • Les fourgons pompe-tonne (FPT)
  • Les Véhicules de Secours et d'Assistance aux Victimes (VSAV)
  • Les Véhicules de Secours Routier (VSR)
  • Les Camions Citernes Feux de Forêts (CCF)
  • Les Véhicules de Soutien Sanitaire (VSS)
 
Les Sapeurs-Pompiers peuvent également avoir besoin de moyens aériens comme des hélicoptères dans le cas d'une personne perdue ou pour localiser l'étendue d'un feu de forêts et des canadairs pour les feux de grande ampleur.
 
Des véhicules navigants sont également à leur disposition pour les interventions en milieu aquatique.
 
En ce qui concerne les équipements d'usage courant, on va retrouver l'échelle pivotant automatique (EPA) pour intervenir sur des incendies qui se déclarent dans des immeubles par exemple.
 
Le Capitaine de sapeur-pompiers peut s'appuyer également sur des outils de logistique (informatique, radars, drones, radio, caméras de surveillances, appareils de géolocalisation…).
 
Son équipe peut être amenée à coopérer avec d'autres fonctionnaires des forces de l'ordre (gendarmerie, police).
  Capitaine de Sapeur-Pompiers

Les qualités requises pour devenir Capitaine de Sapeur-Pompiers

 

Les qualités personnelles requises

 
Le Capitaine de Sapeur-Pompiers est un homme ou une femme sachant s'impliquer dans sa profession avec la vocation pour le métier. On attend du candidat certaines qualités essentielles pour exercer, notamment :
 
  • Avoir du courage et du sang-froid ;
  • Savoir gérer son stress ;
  • Avoir une bonne condition physique et psychologique ;
  • Avoir un bon esprit d'analyse ;
  • Être disponible (beaucoup d'astreintes dans le métier et des interventions d'urgences qui nécessitent des actions rapides, au pied levé) ;
  • Être motivé ;
  • Avoir le caractère d'un leader ;
  • Avoir l'esprit d'équipe ;
  • Savoir faire preuve d'autorité ;
  • Avoir le sens de la pédagogie ;
  • Avoir un bon sens de la communication (le Capitaine de Sapeur-Pompiers est en contact avec la population et doit avoir un bon relationnel avec le public aussi bien qu'avec son équipe).
 

Les qualités techniques du métier

 
  • Très bonne capacité d'analyse ;
  • Bonnes capacités de gestion ;
  • Bonne expression orale et bonne culture générale ;
  • Aptitudes au commandement ;
  • Connaissances techniques du métier de SPP apprises en formation professionnelle avec l'ENSOSP (École Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers).

Comment devenir Capitaine de Sapeur-Pompiers

 

Conditions

 
Les candidats qui souhaitent se présenter au concours externe pour devenir Capitaine Sapeur-pompier doivent respecter les conditions requises :
 
  • Avoir la nationalité française (ou être ressortissant d'un État membre de l'U.E.) ;
  • Ne pas avoir de casier judiciaire et jouir de ses droits civiques ;
  • Être dégagé des obligations militaires ;
  • Être titulaire d’un diplôme de niveau II (Bac + 3 ou équivalent) ;
  • Être reconnu apte sur le plan médical.
 

Le concours externe de Capitaine Sapeur-Pompier

 
Le concours externe représente 50 % des recrutements de Capitaines de SPP et complète le concours interne et l'examen professionnel. Ce concours est organisé par la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises, elle-même rattachée au ministère de l’Intérieur.
 
Il se déroule en 3 parties :
 
  • Épreuves d'admissibilité ;
  • Épreuves de pré-admission ;
  • Épreuves d'admission
 
Les épreuves d’admissibilité
 
  • Rédiger une note d'analyse sur la base d'un dossier d'actualité et présenter une note où il faudra donner une appréciation argumentée en fonction de la question qui est posée (4 heures, coefficient 2) ;
  • Réponses courtes à partir d'un questionnaire (le candidat a choisi le thème lors de son inscription entre droit, économie-gestion, gestion des risques environnement/sécurité, sciences de l'ingénieur) (2 heures, coefficient 2)
 
Les épreuves de pré-admission
 
  • Ensemble d'épreuves physiques (coefficient 2) : natation, test Luc Léger, gainage, endurance musculaire des membres supérieurs et inférieurs, tests de souplesse.
 
Les épreuves d’admission
 
  • Entretien individuel face à un jury sur la base d'une fiche individuelle préparée et fournie par le candidat (durée 25 minutes de préparation et 5 minutes de présentation, coefficient 5) ;
  • Test oral de compréhension et expression en anglais (durée 15 minutes et préparation de 10 min, coefficient 1).
 

Le concours interne de Capitaine Sapeur-Pompier

 
Les Lieutenants de sapeurs-pompiers professionnels peuvent se présenter au concours interne pour devenir Capitaine de sapeur-pompiers.
 
Ils doivent cependant, au 1er janvier de l'année du concours, pouvoir justifier de 3 ans de services effectifs dans le grade de lieutenant pour pouvoir se présenter à ce concours interne.
 
Ils doivent également présenter un dossier de candidature comprenant divers éléments :
 
  • Une lettre manuscrite (maximum 3 pages recto) à adresser au ministre de l’Intérieur, indiquant les motivations qui l'amène à postuler au grade de Capitaine et à se présenter au concours (joindre un curriculum vitae et détailler le parcours professionnel) ;
  • Un état des services publics exercés en tant que titulaire ou contractuel,
  • Un arrêté de nomination au grade ;
  • Des fiches de notations (notes et appréciations) des 3 dernières années ;
  • Une copie des diplômes professionnels ;
  • Un courrier de l'autorité présentant ses appréciations sur les prestations du candidat ;
  • Un certificat sur l'honneur établi et signé par le candidat attestant de la véracité des éléments fournis dans le dossier :
  • Un rapport circonstancié établi par le directeur départemental des SDIS sur les aptitudes du candidat à exercer des missions de commandement opérationnel.
 
 
Le concours se divise en 2 étapes :
 
  • Les épreuves d'admissibilité,
  • Les épreuves d'admission.
 
Les épreuves d’admissibilité
 
  • Rédiger une note d'analyse sur la base d'un dossier fourni. Ce dossier porte sur un cas pratique d'organisation et de gestion au sein d'un SDIS. L'analyse doit permettre de présenter des solutions adaptées en fonction du problème rencontré (durée : 4 heures, coefficient 2)
  • Réponses courtes à partir d'un questionnaire en rapport avec les compétences nécessaires pour encadrer une équipe + questions générales de culture administrative (durée : 1 heure 30 min, coefficient 2)
 
Les épreuves d’admission
 
  • Entretien face à un jury sur la base d'un dossier (reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle) durée 25 minutes de préparation et 5 minutes de présentation, coefficient 5
  • Oral facultatif en anglais. Test d'expression et compréhension de la langue (15 minutes de préparation et 10 minutes de présentation, coefficient 1)
 

La formation et le recrutement

 
Le candidat qui a réussi le concours externe de Capitaine de Sapeur-Pompiers, doit ensuite suivre une formation professionnelle avec l'ENSOSP (Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers).
 
Pendant la formation, l'élève est Capitaine Stagiaire.
 
À l'issue de sa formation de 18 mois et après la réussite aux contrôles de connaissances, il rejoint un SDIS pour prendre ses fonctions (il est alors titularisé).
 

Débouchés et évolutions pour le métier de Capitaine de Sapeur-Pompiers

 

Où exercer le métier de Capitaine de Sapeur-Pompiers ?

 
Le Capitaine de Sapeur-Pompiers Professionnels peut exercer comme chef de groupement, chef de colonne ou chef de site.
 
Il travaille le plus souvent dans un SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours).
 

Statut, salaire et évolutions de carrière

 
Statut
 
Le Capitaine de sapeur-pompiers est un fonctionnaire de catégorie A de la Fonction publique territoriale) – filière Sécurité Police.
 
Salaire
 
Le Traitement indiciaire brut (TIB) est déterminé en fonction d'une grille indiciaire qui évolue selon l'échelon puis le grade. La rémunération du Capitaine de sapeur-pompiers démarre à 1 615 euros mensuels bruts (au premier échelon) pour atteindre 2 866 euros bruts au dernier échelon.
 
À ce traitement indiciaire brut, viennent s'ajouter les primes et indemnités délivrées aux SPP (exemple : supplément familial, indemnité de résidence, etc.).
 
Évolution de carrière
 
Le Capitaine de sapeur-pompiers peut ensuite monter en grade et évoluer vers des fonctions d'officier supérieur comme commandant, lieutenant-colonel, puis colonel.
 
Le Commandant de sapeur-pompiers débutant gagne environ 2 130 euros bruts en début de carrière. Quant au lieutenant-colonel son traitement brut est de 3 715 euros mensuels en fin de carrière.
 
En devenant Capitaine de Sapeur-pompiers, vous pouvez entamer une belle carrière chez les SPP, passer ensuite commandant, puis lieutenant-colonel et exercer dans une grande famille où l'esprit d'équipe, le courage et la motivation sont les ingrédients nécessaires pour exercer un métier passionnant, valorisant et humainement enrichissant.