Moyens aériens pompiers

101 votes : 4.2
Incendies, sauvetages, secours d'urgence... pour mener à bien leurs interventions, les Sapeurs-Pompiers disposent de différents moyens aériens, en complément des véhicules terrestres (grande échelle, camion-citerne...).
Si les moyens aériens nationaux de la Sécurité civile sont les plus connus du grand public, à l'image des hélicoptères Dragon et du Canadair, d'autres aéronefs sont utilisés par les soldats du feu, comme des drones. Certains SDIS disposent également de leurs propres moyens aériens, notamment ceux du sud de la France qui peuvent louer des bombardiers d'eau ainsi que des avions de reconnaissance.

Passage en revue des équipements aériens à disposition des pompiers :
 

Les hélicoptères

 

Les hélicoptères Dragon


Jaune et rouge, aux couleurs de la Sécurité civile, ces hélicoptères de type EC - 145 sont plus connus du public sous le nom d'hélicoptères Dragon. Une trentaine de ces appareils sont mis à disposition des Sapeurs-Pompiers mais également du SAMU, de la Police et de la Gendarmerie, sur tout le territoire. 

Bi-moteur, ces appareils pouvant atteindre les 220 km/h, sont rapidement mobilisables et disposent d'un treuil permettant de descendre les sauveteurs dans des endroits difficiles d'accès et d'hélitreuiller les victimes. La possibilité d'effectuer un vol stationnaire permet d'autre part de réaliser des missions de reconnaissance, notamment sur les feux de forêt.

Un pilote et un mécanicien opérateur accompagnent systématiquement les professionnels dans leurs missions. 8 passagers peuvent être embarqués en plus des deux membres d'équipage, ou 500 kg de fret.
  Les hélicoptères Dragon

Les hélicoptères bombardiers d'eau


Certains SDIS du sud de la France, tel que celui des Bouches-du-Rhône, disposent d'hélicoptères bombardiers d'eau permettant d'assurer des largages d'eau lors d'incendies, en complément des avions bombardiers d'eau de la Sécurité civile.

Utilisé pour le transport de personnels et de matériels du Détachement d'intervention héliporté (DIH), unité intervenant sur les feux inaccessibles par voie terrestre, cet aéronef fait également office d'outil décisionnel ; sa mobilité lui permettant d'assurer des missions de reconnaissance afin de renseigner la chaîne de commandement.
 

Les avions


La Sécurité civile dispose d'une flotte nationale importante en avions bombardiers d'eau ou de reconnaissance, permettant de lutter efficacement contre les feux de forêt, en relai des interventions terrestres menées par les Sapeurs-Pompiers

Canadair, Dash et Beechcraft sont ainsi utilisés pour des missions d'extinction des incendies mais également dans une optique de prévention et de reconnaissance. S'ils sont situés sur la base aérienne de la Sécurité civile (BASC) implantée depuis 2017 dans le département du Gard, ces avions bombardiers d'eau peuvent toutefois êtres repositionnés temporairement sur d'autres sites en cas de besoin.
 

Les Canadair


Le plus connu des avions bombardiers d'eau, le Canadair, est également le plus gros dont dispose la Sécurité civile. Capable d'embarquer 6 tonnes d'eau en 12 secondes en effleurant simplement un plan d'eau sur 1 500 mètres, cet avion amphibie a la particularité de pouvoir se poser sur l'eau et de redécoller.
Sa capacité à se ravitailler en vol fait de lui un précieux outil de lutte contre les feux de forêt en offrant un gain de temps considérable aux équipes de pompiers déployées. 
Une douzaine de ces avions mythiques jaunes et rouges est mise à disposition des Sapeurs-Pompiers
  avions bombardiers d'eau

Les Dash


La Sécurité civile compte actuellement 4 Dash-8 au sein de sa flotte. Capable d'emporter jusqu'à 10 tonnes d'eau ou de produit retardant, ils sont des alliés essentiels des soldats du feu. Très rapides, ces appareils peuvent atteindre la vitesse de 600 km/h, ce qui leur permet de couvrir l'ensemble de la zone sud-ouest. 
A l'origine conçu comme un avion de transport de passagers, il est ainsi très polyvalent et peut être amené à transporter 64 personnes et 9 tonnes de fret.

Ses qualités expliquent que la Sécurité civile l'ait choisi pour remplacer les célèbres avions Tracker, utilisés jusqu'en 2020 dans la lutte contre les incendies. A cet effet, 5 nouveaux Dash-8 doivent rejoindre la flotte aérienne d'ici 2023.
  Les Dash

Les Beechcraft


A la différence des deux précédents, les Beechcraft B200, aussi appelés Beech 200 Super King Air, ne sont pas des avions bombardiers d'eau mais des avions de reconnaissance, assurant en vol la coordination des opérations aériennes. Surveillance et investigation de zones difficiles d'accès font également parties de ses missions. 
Au nombre de 3, ces avions de liaison assurent également le transport de personnels et de matériels en cas de nécessité.
 

Les drones 


Adoptés depuis quelques années par les Sapeurs-Pompiers et les diverses forces d'intervention que sont la Police et la Gendarmerie, les drones se sont imposés comme un outil décisionnel et opérationnel indispensable dans la gestion de crises. Missions de reconnaissance, secours d'urgence aux personnes ou lutte contre les incendies, ces aéronefs sans pilote apportent une polyvalence sans précédent aux moyens aériens de la Sécurité civile.

Télécommandés depuis le sol, les drones peuvent être équipés de radars ou de caméras afin de permettre aux équipes au sol une vision précise des événements. Au-delà de ces missions de reconnaissance que sont la recherche de victimes, de reprise de feu ou de guidage des secouristes, ils peuvent également mener des actions concrètes de lutte contre les incendies. Equipés d'extincteurs, ils ont la capacité d'intervenir rapidement pour circonscrire un feu de voiture, d'éolienne ou de pylône jusqu'à 100 mètres de hauteur.  Sapeurs-Pompiers