Comment devenir caporal sapeur-pompier professionnel non-officier ?

Comment devenir caporal sapeur-pompier professionnel non-officier ?

352 votes : 4.4
Le parcours pour devenir caporal sapeur-pompier professionnel est exigeant mais passionnant. Ce rôle stratégique dans les services de secours requiert une préparation sérieuse,  la réussite à un concours et une solide formation. Il est ouvert aux sapeurs-pompiers volontaires et à toute personne répondant aux conditions générales. Dans cette fonction, le pompier caporal a la responsabilité de diriger une équipe lors d'interventions, requérant une technicité supérieure. 
​​

Le métier de Caporal SPP

Description du poste de pompier caporal 

Un caporal sapeur-pompier est un grade dans la hiérarchie des sapeurs-pompiers professionnels non-officiers de catégorie C de la Fonction Publique Territoriale. Il se situe au-dessus du grade de sapeur (échelle C1) et en dessous de celui de caporal-chef (échelle C3). Le caporal sapeur-pompier est généralement le premier niveau de leadership dans l'équipe d'intervention.

Le rôle principal d'un caporal sapeur-pompier est de diriger une équipe lors des interventions d'urgence, y compris les incendies, les accidents de la route, les situations de sauvetage et les urgences médicales. Ils sont responsables de l'efficacité et de la sécurité de leur équipe sur le terrain.

Responsabilités incombant au grade de caporal

Parmi leurs responsabilités spécifiques, on peut citer : 

  1. Diriger les opérations sur le terrain : Les caporaux sapeurs-pompiers sont souvent responsables de la direction des opérations sur le terrain lors des interventions d'urgence. Cela peut inclure la coordination des tâches, la gestion des ressources et la communication avec d'autres services d'urgence.
  2. Former et encadrer les membres de l'équipe : En tant que leaders, les caporaux sapeurs-pompiers sont habituellement chargés de former et d'encadrer les pompiers de rang inférieur. Ils peuvent également être responsables de l'évaluation de la performance et de la progression de carrière de leur équipe. 
  3. Maintenance et vérification de l'équipement : Les caporaux sapeurs-pompiers peuvent être responsables de la maintenance et de la vérification régulière de l'équipement d'incendie et de sauvetage pour s'assurer qu'il est en bon état de fonctionnement. 
  4. Participation à des exercices de formation : Les caporaux sapeurs-pompiers participent aussi à des exercices de formation réguliers pour améliorer leurs compétences et rester à jour sur les dernières techniques et procédures d'intervention. 
  5. Rapports et documentation : Après chaque intervention, ils sont généralement chargés de rédiger des rapports détaillés sur l'incident, y compris les actions prises, les ressources utilisées et tout dommage ou blessure survenu.
 

Salaire et grille indiciaire du caporal SPPNO

Un pompier caporal commence sa carrière en touchant un salaire brut de 1 782 € par mois. Au bout de 2 ans, sa rémunération augmentera à 1 831 € bruts/mois, s'il a atteint le 7ᵉ échelon. Le salaire brut maximum pour ce grade est de 2 067€ bruts/mois, avec 4 ans d'ancienneté et un échelon à 12. 

En tant que fonctionnaire, les pompiers peuvent bénéficier des primes spéciales sapeur et caporal de sapeur-pompier professionnel, comme les indemnités d'astreinte, de lutte contre les feux de forêts, de responsabilité de sapeur-pompier ou pour les travaux dangereux, insalubres, incommodes ou salissants.

Source : www.emploi-collectivites.fr
 

comment devenir caporal spp ?

​​

Les exigences pour obtenir le statut de caporal sapeur-pompier

Les prérequis pour le recrutement

Pour devenir caporal sapeur-pompier en France, plusieurs conditions doivent être remplies : être âgé d'au moins 18 ans au moment de votre candidature, avoir la nationalité française ou celle d'un État membre de l'Union Européenne ou de l'Espace Économique Européen et jouir de ses droits civiques et ne pas avoir fait l'objet d'une condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions de sapeur-pompier.

De plus, vous devez être déclaré apte physiquement à exercer les fonctions de sapeur-pompier lors d'un examen médical et il est recommandé d'être en possession de votre permis de conduire B

Les étapes possibles pour devenir pompier

Le concours SPPNO externe 

En plus des prérequis précités, il sera exigé à tous les candidats du concours externe d'être titulaire d'un diplôme de niveau V (Brevet des collèges, CAP, BEP), une équivalence, ou justifier d'une expérience professionnelle de trois ans dans le même domaine d'activité.

Il s'adresse ainsi aux personnes qui n'ont pas ou pas assez d'expérience dans la sécurité civile pour pouvoir tenter le concours interne. C'est aussi le concours pompier auquel participe le plus de candidats.

Organisé par les SDIS, Services Départementaux D'Incendie, ou les CDG, selon les besoins, le concours caporal externe peut avoir lieu que tous les 2 ans. Il s'agit donc de bien le préparer pour faire partie des lauréats dès votre première tentative. Il existe pour cela différentes formations en ligne qui permettent de s'entraîner à toutes les épreuves. C'est le cas de l'école EFM qui propose également un pack pour préparer ce concours et celui de lieutenant pompier en même temps.  

 
 

Le concours SPPNO interne

Ce concours est réservé aux sapeurs-pompiers volontaires, aux jeunes sapeurs-pompiers, aux volontaires civils de sécurité civile, aux volontaires du service civique assurant des missions de sécurité civile, aux sapeurs-pompiers auxiliaires ou militaires de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, du bataillon des marins-pompiers de Marseille ou des unités d'instruction et d'intervention de la sécurité civile. Les candidats doivent justifier d'au moins trois ans de services effectifs dans ces fonctions.

On peut retrouver aussi ce concours avec la dénomination de concours externe ouvert aux SPV, Sapeurs-Pompiers Volontaires.

L'examen professionnel de caporal SPPNO

Il existe encore un autre dispositif pour obtenir le grade de pompier caporal : l'examen professionnel. Il est ouvert exclusivement aux fonctionnaires avec un grade C1, un échelon d'au moins 4 et au moins trois ans de services effectifs à ce niveau de poste.

Lors des concours, les centres d'organisation réservent des places pour les candidats qui réussiraient leur examen professionnel. 

Source : www.sdmis.fr

​​

Les épreuves des concours pompier catégorie C

Les concours externes et internes pour devenir caporal ont certaines épreuves en commun, et l'examen professionnel ne comprend que celle d'admission. Quelles qu'elles soient, elles restent très sélectives et seule une bonne préparation pour chacune d'entre elles augmente réellement les chances de réussir le concours. En effet, il ne suffit pas d'obtenir la moyenne pour ne pas être éliminé et passer les épreuves une à une, il faut viser un maximum de points au total pour faire partie des sélectionnés par le jury.

Les épreuves d'admissibilité

Cette épreuve consiste en deux questionnaires à choix multiple, d'une heure chacun, destinés à vérifier les connaissances du candidat en matière d'orthographe, de vocabulaire, de grammaire et de calculs numériques de base. L'un se présente sous la forme d'une étude de texte pour apprécier la capacité des candidats à repérer et à analyser des informations. 

Le deuxième diffère selon le concours. Pour le concours externe, il s'agit d'un QCM sur les mathématiques et la logique alors que pour le concours interne, les questions du QCM portent sur les activités et les compétences d'un équipier sapeur-pompier.

Exemples de questions posées au concours externe caporal de 2023 :

 
  1. Quel est le périmètre de cette piste arrondi au mètre ?
  2. Ils décident de se tester sur un 400 m. Le premier coureur met 1 minute et 30 secondes. Quelle est alors sa vitesse moyenne ?
  3. Un deuxième coureur indique qu’il court à 15 km/h. En combien de temps va-t-il réaliser les 400 m ?
  4. Quelques jours plus tard, le deuxième coureur réduit son temps de course de 5 %. Quel est alors son temps de course sur 400 m arrondi à la seconde ?
 

Ces épreuves d'admissibilité peuvent être éliminatoires : une note inférieure à 5/20 ou une moyenne des 2 notes en dessous de 10/20 réduisent les chances de passer les épreuves de préadmission à néant. 

Seuls les candidats qui auront obtenu le nombre de points minimum établi par le jury à chaque concours recevront leur convocation pour passer les prochaines épreuves : celles de préadmission.

Les épreuves physiques et sportives

Ces épreuves, aussi appelées de préadmission et communes aux 2 concours, comprennent un parcours d'habileté motrice et de ports de charges, une épreuve de natation (nage libre sur 50 mètres) et une épreuve d'endurance cardio-respiratoire (ou test Luc Léger).

Tout échec à l'épreuve de natation est éliminatoire, tout comme une note inférieure à 8/20 à l'une des autres tests. 

Une fois encore, c'est le jury qui déterminera le nombre total de points nécessaires pour être pré-admis et autorisés à participer à la dernière épreuve : l'admission. 

Les épreuves d'admission

Il s'agit d'un entretien avec un jury visant à apprécier la motivation du candidat et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois. Chaque candidat a 5 minutes pour se présenter, puis l'oral dure encore 15 minutes. Le jury se base sur la fiche individuelle des postulants pour orienter leurs questions, puis leur délibération. 

Les candidats à l'examen professionnel n'ont que cette épreuve à passer pour monter en grade. En 2023, ils étaient 79 à avoir atteint le seuil d'admission et à être admis dans le département du Rhône. Ils devront alors informer le SDMIS de Lyon de leur nomination au grade de caporal SPPNO par courrier. 

Recevoir une notre inférieure à 5/20 à cette étape est éliminatoire

À la fin des épreuves, le jury établira la liste des lauréats en ne sélectionnant que les meilleurs pour remplir les quotas de places disponibles. Ils sont dès lors inscrits sur la liste d'aptitude en attendant de pouvoir entamer leur formation d'intégration une fois recrutés.

Les opportunités d'évolution du caporal

Après leur réussite au concours pompier caporal, les lauréats sont inscrits pendant 2 ans sur une liste d'aptitude. C'est à eux de consulter les vacances de postes partout en France pour y postuler en tant que stagiaire. Même si les lauréats trouvent généralement leur stage d'un an dans la région du recrutement, il est donc possible de le réaliser dans l'un des SDIS du territoire français. 

La formation d'intégration des pompiers professionnels

Une fois recruté, les caporaux stagiaires suivent une formation d’intégration et de professionnalisation dans une école départementale de sapeurs-pompiers de 4 mois. Ils y apprennent à gérer les opérations courantes d'un équipier. Celles et ceux qui ont une expérience de sapeur-pompier n'ont pas besoin de la formation complète, puisqu'ils possèdent déjà des acquis en incendie, secours d’urgence à personnes et autres opérations. 

Le stagiaire est titularisé caporal au bout d'un an en général, s'il a satisfait aux épreuves de contrôle des connaissances subies durant la formation d’intégration et de professionnalisation. Sa titularisation dépendra également des rapports du directeur de l'école et du chef de service de la caserne.

formation pompier

Passer caporal-chef puis sergent

La progression de carrière dans le corps des sapeurs-pompiers professionnels en France est bien structurée et offre plusieurs opportunités d'avancement. Après avoir servi en tant que caporal, il est possible de progresser au grade de caporal-chef puis d'officier en qualité de sergent. Cela peut se faire de trois façons principales : par la voie de l'ancienneté, les concours internes et les examens professionnels.

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2020, pour devenir caporal-chef, il faut au moins 5 ans d'ancienneté dont un an au 4ᵉ échelon du grade C2 de caporal sapeur-pompier professionnel. 
Les caporaux peuvent passer le concours interne au bout de 4 ans d'expérience pour devenir officier en obtenant le grade de sergent. L'examen professionnel pour accéder à ce grade n'est possible qu'à partir de 6 ans de services. Il pourra ensuite envisager de passer adjudant, lieutenant, capitaine de pompier, etc.

Cependant, l'obtention du grade de sergent ne signifie pas automatiquement une augmentation des responsabilités ; cela dépend souvent de la structure organisationnelle du service d'incendie et de secours. En général, un sergent a plus de responsabilités en matière de gestion et de supervision que les pompiers de rang inférieur. 

Un pompier peut ainsi gravir les différents échelons, pour passer de non-officier à officier, ou faire évoluer ses missions en se spécialisant dans une branche spécifique d'intervention comme l'unité cynotechnie ou l'unité de plongeurs et sauvetage aquatique de surface.

Et si vous deveniez vous aussi caporal de sapeur-pompier professionnel ?

Devenir caporal sapeur-pompier est une vocation noble qui offre la possibilité de servir la communauté, de sauver des vies et de faire face à des défis uniques et stimulants chaque jour. Le métier nécessite du courage, de la détermination et un engagement envers le service public. Si ces qualités résonnent en vous, pourquoi ne pas envisager de passer le concours ? Et même de vous y préparer dès maintenant ?

Si vous avez le désir de servir, la volonté d'apprendre et le courage de relever des défis, alors n'hésitez pas à vous renseigner davantage sur la préparation au concours de caporal en remplissant le formulaire ci-dessous.

Sources : www.pompiers.fr, www.pompiers95.fr, www.efm-fonctionpublique.fr, www.sudsdis.fr